Myself & europe

Le projet Myself&Europe, est un projet Erasmus+ de partenariat stratégique lancé les 29 et 30 novembre 2017 à Lisbonne au Portugal.  Il a pour objectif de répondre aux "priorités horizontales" de l'inclusion social, de renforcer les compétences clés dans l'éducation et la formation professionnelle et d’introduire des nouvelles approches systématisées pour le développement des centres de formation professionnelle.

Dans le cadre de ce projet, un pack de formation innovant sera développé :

  • Un Curriculum Myself & Europe (CEC et ECVET)

  • Une boite à outils Myself & Europe innovante pour les formateurs et les enseignants

  • Une boite à outils Myself & Europe pour les jeunes

Les membres du partenariat, à travers le projet impliqueront à la fois les apprenants, et plus particulièrement les jeunes issus des milieux défavorisés mais aussi les professionnels de la formation. En effet, une éducation et une formation de qualité sont les meilleures solutions pour combattre l’exclusion sociale, le décrochage scolaire et prévenir du radicalisme.

Pendant deux ans, les partenaires du projet travailleront sur les points suivants : 

  • Favoriser le développement des compétences sociales, civiques et interculturelle.

  • Renforcer l'éducation aux médias et l'esprit critique à travers l'éducation et la formation.

  • Promouvoir une citoyenneté européenne active pour les jeunes issus de milieux défavorisés.

 

Pendant deux ans, six partenaires issus de six pays membres de l’Union Européenne travailleront ensemble à la réalisation du projet : 

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.
Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

En savoir plus :

myselfandeurope.eu/fr/

  • Facebook Social Icon

Téléchargez l'e-flyer

Les dernières actualités du projet Myself&Europe

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.